ANNABELLEmaintenant


Le silence ne resoud rien

Le silence n’est la solution à rien. Se taire, c’est sombrer đans son problème. Voilà ce que je te conseille: parle, ne garde pas pour toi quelque chose qui te gâche la vie. Tu as peur de ne pas être compris ? C’ est normal, mais il y aura toujours quelqu’un qui sera là pour toi, qui sera là pour t’écouter, et qui te comprendras. Dis toi que tu n’es jamais seul(e).

#parler #le silence ne resoud rien


prisonnier dans un labyrinthe de tombes

Quand j’ai peur, et que marche, j’ai l’impression de longer un cimetière, ou plutôt d’être dans un labyrinthe de tombes. Un labyrinthe où tu es prisonnier, un labyrinthe infini, un labyrinthe où tu y sombre. C’est ça être prisonnier  son corps, êtres prisonnier d’une peur, d’une folie qui te ronge de l’intérieur et qui t’empêche de goûter à la vie. C’est  ça être thanatophobe…

#prisonnier d’une folie   #prisonnier de son corps


Une passion

C’est très important d’avoir une passion quand on ne sait pas comment voir la vie. Elle nous permet de nous dire que c’est notre raison de vivre, c’est vrai, sans passion que vaut la vie ?

#avoir une passion


Comment voir la vie ?

Je ne sais pas comment voir la vie autrement qu’en mal. Tu sais c’est horrible de voir la mort partout. Si j’écris sur ce blog, c’est car j aime écrire, et que ça me fait du bien de parler avec des personnes de mes problemes.

J’aile ecrire car ça me permet de dire ce que je ressens car je ne peux pas en parler tous les jours, et pas avec n’importe qui. Si toi aussi tu as des problèmes et que tu peine à en parler, je te conseille d’écrire, tu verras ça fait du bien. Même si tu ne peux pas ecrire tous les jours, ce n’est pas grave !

#pour Attia18. #comment voir la vie


C’est comme ça

Être thanatophobe c’est un peu comme être mort dans un monde de vie. C’est un peu comme etre invisible dans un monde cependant visible. Être thanatophobe, c’ est se sentir seul dans un monde où on a envie de mourir…


Des regrets

Ça me rend triste de voir des personnes autour de moi qui ris, des personnes joyeuses qui comme les personnes « normales » ne paraissent pas se soucier de la mort. Ça c’est une vie normale : profiter de chaque instant qui s’offre à nous sans penser au futur. Ces beaux moments qui seront un jour gâchés par une mort subite qui va te retirer de ton monde…


Tout le monde le sait

En réalité, tout le monde sait qu’il va mourir un jour, et que ce jour peut arriver n’importe quand. Mais les thanatophobes le ressentent autrement. Et cette peur peut débarquer à n’importe quel âge. Elle peut apparaître soudainement après un décès de quelqu’un de proche ou petit à petit à cause de l’on ne sait quoi. Moi par exemple, j’ai entendu ma mère dire il n’y a pas longtemps que j’avais eu peur de mourir à ma naissance, et durant mon sommeil. Désormais, depuis longtemps, j’associe le sommeil, donc le noir, donc la nuit avec la mort, et je pense que c’est pour cette raison que j’ai peur de la mort (apparue à ma naissance) et que j’ai peur de la nuit. Comme je l’ai déjà dis dans un de mes articles précédents : « pour moi la nuit est symbole de mort, d’ailleurs minuit l’a toujours dis.. ».

 


Personne ne peut entrer dans le monde et dans la tête d’un thanatophobe…

J’ai dis à une amie que je suis thanatophobe. Après lui avoir expliqué, elle me dit « Ah ma pauvre » et d’autres phrases du même type. J’étais contente car elle me croyais, elle ne s’était pas moquée, je pensais qu’elle me comprenais… Mais hier, elle est venue chez moi, je lui ai montré une chanson que j’ai écrite, et dont les paroles sont les questions que se posent beaucoup de thanatophobes, comme moi :

« Pourquoi suis-je née, sans l’avoir demandé ? »,

« Pourquoi suis-je là, alors que je ne voulais pas ? »,

« Pourquoi j’existe, si c’est pour mourir un jour ? ».

Et là, je pense qu’elle n’a pas pu se retenir : elle m’a dit d’un ton vraiment moqueur :

« Bah pourquoi t’existes ?! Bah car t’es là, enfin je sais pas moi ! Mais tu poses de ces questions des fois ! C’est vraiment débile ! »…

Voilà, et toi comment aurais-tu pris cette remarque si elle t’étais destinée ?

En fait, voilà ce que je peux retenir et te dire :

tu peux en parler à tes ami(e)s si tu veux, mais ils ne te comprendront pas vraiment, car personne ne peut entrer dans le monde, et dans la tête d’un thanatophobe…


Mes cours de français qui ne parle que de la mort !

Tu vois, j’aime les cours de français, mais je commence à ne plus les supporter, car en ce moment, on étudie « La Morte » de Guy de Maupassant. Ça ne parle que de la mort, même si ce récit est vraiment bien ! Au début, la mort simplement apparaît comme un fait naturel (jusque là ça va), mais au fil de l’histoire, on se retrouve dans le fantastique (les morts se réveillent la nuit, et je te laisse imaginer la suite).

Et toi, si on ne te parle que de mort pendant une heure, ressentirai-tu comme moi de l’angoisse, de l’énervement, envie de pleurer ?


Si je demandais de choisir…

Si je te demandais :

Est-ce que tu préfères être vivant dans un monde où l’actualité est la mort, ou être mort avec des morts et peut-être parler de vie, et peut-être en quelque sort, revivre ?

Que choisirais-tu ?


12

Quatreseptembre |
Une Lycéenne |
Rose's diary |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Articledevie
| Oceanebouxin
| ObjectifCRPE2017